ACCUEIL FTIR PROCESS ANALYSE GNL ECHANTILLONNAGE AUTOMATIQUE PETROLE & GAZ HYGROMETRE ELECTRO- LYTIQUE CERTIFICATION
  ANALYSEURS 
CLIMATISEUR & REFROIDISSEUR D'EAU ATEX  FILTRATION ECHANTILLON & CENTRIFUGEUSE  INERTAGE & PRESSURIS- ATION

 


 

ANALYSE GNL hygrometer

LNG Transfer Analysis

Sonde d'échantillonnage et vaporiseur de Gaz Naturel Liquéfié (GNL) pour chromatographe, calorimètre ou préleveur d'échantillon

Echantillonneur de gaz naturel liquéfié. GNL

Technologie d'échantillonnage de gaz naturel liquéfié. GNL (télécharger ce fichier)



Contact Us

Opta-Periph  
+33 6 85 43 82 78  
8 Avenue de Bretteville  
92200  
NEUILLY SUR SEINE, FRANCE  

barere.opta@wanadoo.fr  

Echantillonneur automatique:

La norme ISO 8943(1991) proscrit le remplissage direct du container laboratoire en sortie du vaporiseur car aucune purge du gaz résiduel dans ce container ne peut être effectuée de manière satisfaisante sans  déplacement à l'eau ou purges multiples à partir d'un réservoir de transfert ou pompage à vide(para 7.3 de la norme).

L'ISOSAMPLE 8100 fonctionne sur le principe de l'accumulation de l'échantillon dans réservoir de transfert toutefois le système de réservoir à joint d'eau décrit dans la norme au para 6.6 à été remplacé par le cylindre à piston flottant et pression constante type SPC,breveté par OPTA-PERIPH et repris dans le draft le plus récent de l'ISO 8943(2004).

L'échantillonnage est effectué en 4 étapes:

a- Le piston du cylindre de transfert étant en position basse, correspondant à un volume de la chambre échantillon nominalement égal à zéro , une purge initiale de la sonde de prélèvement et du vaporiseur est effectuée pour conformité avec les para 6.6 2 et 7.2a de la norme. Cette purge est réalisée par passage de l'échantillon à travers l'arbre alésé du piston.

b- L'échantillon vaporisé est admis à débit constant à travers un micro-régulateur de débit dans la chambre du cylindre de transfert à piston dont le volume est calculé en fonction de l'application: pour remplissage de 3 containers labo de 500 cc sous 4 Bar-R par exemple, un cylindre de transfert à piston de 25L sera utilisé. La pression d'admission est régulée par air moteur dans la chambre supérieure du piston à la valeur moyenne du GNL dans la ligne process.

c- En fin d'échantillonnage, correspondant à la fin de charge du méthanier par exemple, la purge du ou des containers de laboratoire est effectuée selon la méthode exposée dans le para 7.3 b et c de la norme ainsi ISO 8943(1991) que dans l'annexe D de l'ISO 10 715 , à savoir:

d-Le (ou les ) container de laboratoire est successivement rempli et déchargé à débit conséquent sous une pression de 5 à 7 Bar R pendant 8 cycles (d'où la nécessité d'utiliser un cylindre de transfert de volume suffisant (25 L dans l'exemple).

e-Le container de laboratoire est finalement rempli à la pression désirée, pour les opérations de transferts commerciaux il le container d'arbitrage est souvent requis sous une pression de 7 Bar-R pour un volume de 4,3 L.

f- En fin de remplissage du container de laboratoire, le système s'arrête et l'opérateur est prévenu qu'un (ou une série) de containers sont prêts à être prélevés.

Selon le contrat, ce système peut-être complètement automatique ou manuel.

Le ou les containers de laboratoires renferment un échantillon représentatif de toute la durée du transfert (par exemple chargement), ce sont les "charge" containers. Pour certaines applications, l'utilisateur souhaite ajouter au système une série de containers laboratoires successivement remplis toutes les 2 H, ce sont les "spot" containers; ainsi pour une durée de transfert de 12 H, six spots containers seront remplis représentant l'échantillon pendant les périodes successives du transfert.

Comme pour les "charge"containers, le remplissage des "spot"containers peut être manuel ou automatique.

The Right Measure of Your Success